Chronologie

1893
Naissance à Sarrià (Barcelone), le 28 janvier.

1901
Élève à l’école municipale dirigée par Salvador Mundi, instituteur de “palmeta”, où il rédige le journal Lo Català avec Josep Obiols.

1901
Élève à l’école municipale dirigée par Salvador Mundi, instituteur de “palmeta”, où il rédige le journal Lo Català avec Josep Obiols.

1905-07
Écrit dans Patufet, où il signe habituellement sous un pseudonyme.

1911
Commence son œuvre sous la forme d’un journal dans des cahiers avec des couvertures en toile noire. Entre à l’Université dans la Faculté de Droit. Son goût prononcé pour la lecture des classiques et une crise spirituelle et d’orientation le pousse à abandonner ses études en deuxième année. Il travaille dans une fonderie typographique que son père a achetée.

1916
Premiers contacts avec les mouvements d’avant-garde français.

1917
Grâce à son amitié avec Joaquim Folguera, commence à collaborer à La Revista, dirigée par Josep M. López Picó. Rencontre Joan Miró, avec qui il se liera d’amitié.

1918
Époque de ses premiers séjours à Sitges où il rencontre Josep Carbonell i Gener. Dirige les derniers numéros de la revue d’avant-garde Trossos, auparavant dirigée par Josep M. Junoy.

1919-20
Fait partie du comité de rédaction de La Cònsola, revue de Sarria où apparaissent quelques-unes de ses collaborations, quelquefois sans signature. Par son intermédiaire, de nouveaux poètes collaborent à la revue, tels que Riba, Carner et Ventura Gassol.

1920
Publie à La Cònsola “El poema de Catalunya”, un de ses rares poèmes visuels.

1921
Dirige la revue Monitor avec Josep Carbonell i Gener.

1922
Fait partie du groupe fondateur d’Acció Catalana, et rédige les premier numéros du bulletin.
Début de sa collaboration avec le journal La Publicitat. Il y écrit jusqu’à la fin 1936.

1923
Ouvre la confiserie Foix sur la place de Sarrià.

1924
Commence à aller au Port de la Selva, qu’Alexandre Plana, Josep M. de Sagarra et d’autres écrivains fréquentaient déjà.

1925
Fait la connaissance de Salvador Dalí. Collabore à la revue Revista de Poesia.

1926
Entre dans le comité de rédaction de L’Amic de les Arts de Sitges.
Présentation de l’exposition de Salvador Dalí aux Galeries Dalmau du Passeig de Gràcia de Barcelone.

1927
Publication de son premier livre de poèmes en prose, Gertrudis, que Joan Miró illustre avec un dessin original.

1931
Épouse Victòria Gili i Serra. Le couple se sépare en 1948.

1932
Paraît KRTU, son deuxième livre. Participe à la création du groupe ADLAN (Amis de l’Art Nouveau).

1933
Délégué catalan au Congrès del PEN CLUB que se déroule à Dubrovnik (Yougoslavie).

1934
Publie avec Josep Carbonell Revolució Catalanista, un ensemble d’articles qui contiennent l’idéologie politique des deux auteurs. Dirige Revista de Catalunya pendant sa troisième étape.
Direction de la page littéraire de La Publicitat. Il signe tantôt de son vrai nom, tantôt Fòcius et d’autres pseudonymes.

1935
Fonde avec Carles Riba, Tomàs Garcés, Marià Manent et Joan Teixidor la revue Quaderns de Poesia.

1944
Collabore à Poesia, une revue éditée par Josep Palau i Fabre.

1946
Collabore à la revue Ariel.
Présentation au Centre Excursionniste “Els Blaus de Sarrià” de l’exposition de Joan Ponç, Tort, Puig i Boadella.

1947
Il publie, daté en 1936, le livre de sonnets Sol, i de dol, que deviendra plus tard son livre paradigmatique.

1948
Collabore à la revue éditée par le groupe Dau al Set sous le même nom.

1949
Paraît le livre le plus cryptique de J.V. Foix Les irreals omegues. La plupart des poèmes font référence à la Guerre Civile et à l’après-guerre.

1952
Assiste avec d’autres poètes catalans au Congrès de poésie de Ségovie. Se lie d’amitié avec Vicente Aleixandre.

1953
Participe au Congrès de Poésie de Salamanca. Publie un nouveau livre de poèmes: On he deixat les claus.

1956
Publie une partie des poèmes commencés en 1911 sous le titre Del Diari de 1918, avec une préface de Josep Romeu Figueras.

1959
Congrès de Poésie de Formentor.

1960
Réunit dans le livre Onze Nadals i un Cap d’Any les poèmes de noël qu’il envoyait à ses amis.
Collabore à la revue Serra d’Or de manière anonyme.

1961
Il reçoit la Lletra d’Or pour la publication de ce livre.
Nommé membre adjoint de l’Institut d’Etudes Catalanes, Section Philologie.

1962
Nommé membre d’honneur de l’Institut d’Etudes Catalanes, Section Philologie.
Dirige la délégation catalane qui assiste au congrès de la COMES (Comunittà Europea degli Scritori) à Florence.

1963
Paraît L’estrella d’En Perris, où il poursuit son style de poèmes en prose qui font partie du projet Del Diari de 1918.

1964
Publie dans le volume Obres poètiques ses poèmes et ses proses poétiques complètes, où il inclut en préface la “Lletra a Clara Sobirós”, la plus grande expression de sa poétique. Il y ajoute aussi les poèmes qui font partie du livre Desa aquests llibres al calaix de baix et d’autres poèmes inédits.

1965
Publie Catalans de 1918, des portraits littéraires de ses maîtres et contemporains, avec une préface de Joan Colomines. Est publié alors Escenificació de cinc poemes, un livre avec une adpatation de cinq poèmes de L’estrella d’En Perris pour le théâtre. Les illustrations de cette éditions appartiennent à Pla-Narbona.

1966
Obtient le Premio Nacional de Literatura Catalana.

1969
Réunit dans Els lloms transparents des articles parus dans La Publicitat. La préface est de Gabriel Ferrater.

1970
Publie Darrer Comunicat, un nouveau recueil de poèmes Del Diari de 1918. Est publié également Allò que no diu La Vanguardia, un livre composé par les proses de la section “Telegrames” de La Publicitat ainsi que de nouveaux poèmes courts. Es publié à ce moment-là La pell de la pell, un livre de bibliophile avec un texte de Foix et des eaux-fortes de Joan Ponç.

1971
Publie Mots i maons o cascú el seu, un ensemble de réflexions sur la poésie et l’architecture.

1972
Publication en un seul volume de Desa aquests llibres al calaix de baix. Un nouveau livre de poèmes en prose paraît : Tocant a mà. C’est la première au Palau de la Música Catalana de la cantate “A cal fuster hi ha novetat”. Texte de J.V. Foix et musique de Narcís Bonet.

1973
Foix a 80 ans. C’est le début d’une étape de reconnaissance unanime. Reçoit le Prix d’Honneur des Lettres Catalanes.

1974
Le FAD (Développement des Arts Décoratifs) lui accorde la Médaille d’Honneur de l’institution. Publie, illustré par Joan Ponç, 97 notes sobre ficcions poncianes. Est publié le premier volume de ses Obres Completes. Poesia, avec une introduction de Pere Gimferrer.

1978
Nommé président d’honneur lors de la conférence du PEN Club à Barcelone.

1979
Paraît alors le deuxième volume des Obres Completes. Prosa.

1980
Reçoit le Prix de la Critique de Serra d’Or. La Mairie de Barcelone lui octroie la Médaille d’or de la ville.

1981
La Generalitat de Catalunya lui décerne la Médaille d’Or.

1984
Le gouvernement français le décore et le nomme Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. L’ Université de Barcelone le nomme Doctor Honoris Causa. Est publié L’Estació, avec des gravures d’Antoni Tàpies.
On lui accorde le Premio Nacional de las Letras Españolas pour l’ensemble de son oeuvre.

1986
Reçoit le prix Ville de Barcelone pour son dernier livre Cròniques de l’Ultrason.

1987
Meurt le 29 janvier. La veille, il avait eu 94 ans.

Amics de les ArtsRevista ArielCatalunya FoixRevista Dau al setGertrudi 2Gertrudis 1PatufetQuaderns de poesiaRevista de poesiaTrossos

Retour